Exposition Du 19 octobre au 20 novembre 2022 « Isthme Portraits de femmes » de Oroubah Dieb

25 October

C’est à la Commanderie d’Élancourt, haut lieu historique, patrimoine du XIIIème siècle, que l’artiste plasticienne syrienne Oroubah Dieb présente sa nouvelle exposition, intitulée « Isthme- Portraits de femmes ». Les peintures et installations mises à l’honneur dans cette exposition célèbrent l’engagement au féminin. Une exposition en pleine phase avec l’actualité. Oroubah aurait pu être sélectionnée pour participer à la magnifique exposition « Les militantes », exposition internationale d’artistes femmes engagées qui luttent pour un monde plus juste, organisée par la renommée maison Guerlain dans son espace des Champs-Elysées en partenariat avec « Paris+ par Art Basel ».

Les portraits de grands formats de femmes syriennes, entre abstraction et figuration, nous racontent leurs histoires, des histoires différentes ou chacune évoque sa traversée dans l’exil, le souvenir d’un pays détruit par la guerre, l’éloignement et la reconstruction des souvenirs qui s’effritent petit à petit. A travers la peinture, ces portraits de femmes prennent vie, elles font entendre leurs voix. Leurs visages majestueux sont sublimés. Ils laissent transparaître leurs émotions, leurs forces et leur courage à travers le temps. L’espoir vibre dans leurs regards. Mariant dans des compositions originales, peinture, collage et encre, l’artiste a imaginé avec talent, une déclinaison sur plusieurs toiles, d’une suite de portraits aux couleurs joyeuses, dans une transparence lumineuse.

À la frontière de l’imaginaire et du réel, tous les portraits semblent rêver à un avenir meilleur, malgré la charge mentale quotidienne, peinte sur des baluchons aux motifs floraux et couleurs damascènes, l’un au-dessus de l’autre, portée en couronne avec élégance sur leurs têtes altières. Empreints d’une certaine joie nostalgique, les femmes des portraits s’animent, se dévoilent et viennent à notre regard dans une tranquillité impassible, célébrer malgré tout, la beauté de la vie par la grâce de l’art. Elles nous invitent à les rejoindre afin de partager leur histoire, dans lequel le chant de la vie, plus fort que tout, est peint dans une plénitude harmonieuse. A travers « Portraits de femmes » Oroubah Dieb peint dans son œuvre, sa vision et son engagement pour un monde plus juste.

L’exposition « Isthme Portraits de femmes » est une exposition exceptionnelle. C’est une invitation à découvrir les nouvelles œuvres d’Oroubah Dieb où respirent par la puissance de son talent, l’amour de l’humain et l’authenticité. Coup de cœur de cet automne, c’est parmi les plus intéressante et belle exposition à voir pour cette rentrée en automne. A ne pas manquer !

OROUBAH DIEB

Artiste plasticienne, Oroubah Dieb est née à Damas en Syrie en 1968, Ses sujets de prédilection sont l’exil, les camps de réfugiés, les femmes et les enfants. Une grande partie de son art incarne l’expérience de la vie en exil à laquelle les réfugiés sont contraints de faire face. Les déplacements de population sont au cœur de son travail. L’artiste a quitté Damas en 2012, sept ans après y avoir fondé une école d’art privée avec son mari, également peintre et sculpteur. Entre abstraction et figuration, son œuvre est traversée par les thèmes de l’exil, l’amour, la mémoire : « Quitter Damas fut la décision la plus difficile que je n’aie jamais prise. J’abandonnais le lieu de mes souvenirs… La guerre n’épargne personne. Quelques jours avant notre départ, nous avons fermé, mon mari et moi, notre atelier sans avoir idée ce que serait la suite ». Diplômée de l’Institut des arts pratiques de Damas en 1991, elle signe une œuvre importante qu’elle présente à travers le monde.

En France depuis 2016, elle privilégie le pinceau au burin, ses sujets de prédilection sont l’exil, les camps de réfugiés, les femmes et les enfants. Elle a travaillé dans des camps au Liban et anime des ateliers pour les enfants. Elle expose au Festival international de films de femmes de Créteil, à Saint Briac, à la Cité internationale des arts – Site de Montmartre (festival Visions d’exil 2018), à la Villa Rose, au Dissident Club, à Carpentras, à Rouen, à Pernes les Fontaines, à la Galerie Terrain Vagh, au Pavillon Carré de Baudouin (festival Visions d’exil 2020). Elle est membre de l’Atelier des artistes en exil depuis 2017.

AA E

L’exposition « Isthme Portraits de femmes » fait partie de la programmation de la « 5e édition du Festival de l’atelier des artistes en exil (AA E Paris-Marseille » pour dénoncer la guerre. Des artistes d’ici ou d’ailleurs explorent leur rapport à la guerre et son impact sur leur vie, mais aussi les petites guerres qu’ils ont à mener pour exister. Expositions, concerts, spectacles, performances, projections, tables rondes, ateliers… du 30/09/2022 au 09/12/2022.

Fatima Guemiah Octobre 2022

Exposition « Isthme, Portraits de Femmes »

La Commanderie à Élancourt

Route de Dampierre – CD 58
78990 Elancourt

...